Turquie

Vos résultats de recherche

Population

Selon l’Institut turc des statistiques, la population de la Turquie en 2013 dépassait 76 482 000 de personnes. Les turcs sont jeunes : l’âge moyen des femmes est de 29 ans et l’âge moyen des hommes est de 28 ans.
La population turque  est répartit de manière inégale sur le territoire turc. La côte de la mer de Marmara et  de la mer Noire est la plus densément peuplée, puis ce sont  les zones adjacentes à la mer Égée qui sont le plus peuplé. La plus grande ville de Turquie : Istanbul  à une population d’environ 15 millions d’habitants, la deuxième grande ville est la capitale de la République Ankara avec une population d’environ 6 millions de personnes, la troisième ville est Izmir avec 3,5 millions d’habitants. La ville le moins peuplée est Hakkari avec 60 000 personnes.

Population des villes et des banlieues en Turquie

Le premier recensement de population dans l’histoire turque a eu lieu récemment, en 1985. Il s’avère que  la population urbaine est plus importante que de la population rurale. Depuis, l’écart entre les zones urbaines et rurales ne cesse d’augmenter, et au début des années 2000 plus de 65% des Turcs vivaient dans les villes.
Malgré l’urbanisation, les habitants de beaucoup de régions rurales  ne se pressent pas pour quitter la province. Ils préfèrent s’installer dans les banlieues, où le logement et la terre sont beaucoup moins chers que dans les grandes villes. De plus, les habitants des banlieues peuvent faire des jardins car le climat permet aisément  de cultiver des produits très  variés. Dans  les banlieues des côtières célèbres on construit des hôtels  pour le tourisme. En résumé, la Turquie est en plein essor dans son ensemble.

Nationalités

Selon le dernier recensement de 2000, 82% de la population est turque, 10% est Kurde. Ce sont les nationalités dominantes qui constituent l’essentiel de la population du pays. On compte parmi la population du pays :

  • les Grecs: environ 4 millions
  • les Circassiens: environ 2 millions
  • les Zaza, les Arabes, les Géorgiens: plus de 1 million
  • les Albanais: environ 300 milles

Parmi les autres nationalités vivant en Turquie, il convient de mentionner les Arméniens, les Azéris, les Iraniens, les Juifs et les Tadjiks.

Langues

La carte des langues de la Turquie est aussi colorée que celle des nationalités. La seule langue officielle du pays est le Turc, parlé par les représentants de presque toutes les nationalités. La deuxième langue la plus fréquente en Turquie est la langue kurde. De plus, on peut fréquemment  entendre d’autres langues rares comme l’albanais, l’iranien, l’arménien, le géorgiens, azerbaïdjanais.
Beaucoup de gens en Turquie parlent l’anglais, l’allemand et russe en particulier dans les régions touristiques.

Origine des Turcs

Les racines des turcs remontent aux tribus d’éleveurs Oguzes et Turkmènes qui ont émigré en Anatolie entre le 11 et le 13 siècles. Les Romains, les Grecs, les Géorgiens, les Arméniens, les Kurdes, les Arabes, les Albanais, les Roumains, les tribus slaves du sud ont  participés  à l’ethnogenèse. La formation du groupe ethnique turque en Anatolie commence avec les Turcs seldjoukides en 1071 et vient la  migration des turques aux 12-13 siècles. A l’époque de l’empire Ottoman on appelait  les Turcs: les Ottomans. Après 1923 Kemal Atatürk  a proposé de changer le nom du peuple, il y avait deux possibilités: Turcs ou Anatoliens, et le peuple a choisi le nom Turc et a pris cette base comme identité nationale du pays.

Caractéristiques des Turcs

La Turquie a toujours été un carrefour des civilisations. Par conséquent, les coutumes turques et les normes de comportement reflètent les traditions de la culture orientale mais aussi occidentale.
Dans l’ensemble, les turcs sont  très hétérogènes. Les habitants des villages sont très différents des habitants des villes et des lieux touristiques. Dans l’Anatolie  les  valeurs  sont  très strictes, les habitants respectent rigoureusement les commandements religieux, la connaissance des langues étrangères est très rare. A l’opposé, dans les grandes villes, vous trouverez des personnes complètement différentes, plus orientés vers l’Europe. La population urbaine est plus modérée. Dans les grandes villes, la plupart des gens parlent l’anglais ou l’allemand en particulier les jeunes.
Les formules de salutation, souhaits de bien  et d’autres manifestations de politesse sont celles pratiqués dans le monde musulman et cela jouent un rôle important même dans les villes.
Les Turcs sont toujours accueillants, bienveillants, communiquent facilement et se montrent très patient ce qui peut être interprété par de la nonchalance mais ce n’est pas le cas. Les turcs sont travailleurs.
Les Turcs sont très polis, prévenants et attentionnés, courtois, décents, toujours prêts à venir en aide. Bien que les Turcs soient  bruns dans la plupart des cas, vous pouvez rencontrer des blonds et des roux aux yeux bleus  avec un aspect européen.
Les Turcs sont caractérisés par leur grande hospitalité, il veille soigneusement à ce que l’assiette et le verre de l’invité ne soient jamais vides et peuvent être offensé par la retenue de leur invité. Les Turcs apprécient l’humour subtil, leurs satires et leurs caricatures  sont considérées comme les meilleurs en Europe.
Ils respectent beaucoup ceux qui respectent leurs traditions ou connaissent au moins quelques mots de turc. Les Turcs sont très respectueux des traditions et coutumes des autres.

Comparaison de biens